les 22 Arcanes majeurs

Vitrail

Cliquez sur les noms des Arcanes pour les découvrir…

Les cartes qui illustrent viennent du Tarot de Marseille dEmilie Porte illustré par Laure de Matharel aux éditions Leduc

Le Mat - Arcane du Tarot de MarseilleLe mat du tarot, arcane sans nombre. Il est libre avec son baluchon sur l’épaule, il nous dit dans sa démarche qu’il est le nomade, l’initié, le SDF cosmique, le libéré vivant, dans un jeu, un tirage, une lecture des arcanes il renforce les cartes à coté de  lui…

C’est l’Arcane hors jeu, dans la règle du jeu de Tarot, cette carte s’appelle l’excuse, le fou. Il a une telle liberté qu’on ne peut le prendre, l’excuse revient toujours à celui qui la pose sur le tapis de jeu, il est hors jeu, insaisissable et peut être utilisé à n’importe quel moment  pour remplacer n’importe quelle carte et c’est pour quoi il n’a pas de numéro.

Les tibétains ont une expression pour désigner les êtres qui connaissent un tel raccourci : il les nomment des « bouddhas idiots », le Mat c’est aussi celui qui donne de l’énergie aux cartes et par extension aux situations de la vie, il peut y avoir un phénomène d’errance sociale ou comportementale , mais malgré tout « il est libre max », la liberté de penser ou d’agir ont un coût et aussi un prix !

Les interprétations traditionnelles :

Grand voyage, longue marche, folie, errance, instabilité, imagination débordante, joie de vivre, libération, pèlerinage, SDF cosmique, mendiant sacré, bouffon du roi, le fol en dieu, saltimbanque, liberté, idéalisme, prophète, visionnaire, apport d’énergie (si le Mat se dirige vers une carte), libération ou fuite (si le mat se sépare d’une carte).

Quelques mots clés ou phrases types à mémoriser :

Partir, fuir, déménager, voyager, visiter, s’exiler, découvrir de nouveaux horizons, un marcheur, un randonneur, un pèlerin, un aventurier, un touriste, un SDF, un artiste, un musicien, un comique, un clown, un comédien, un animateur radio ou TV,  se motiver, s’encourager pour avancer dans la vie, être déterminé, être concentré, se focaliser, avoir un but, un désir, une envie, parfois aussi une utopie irréalisable ou une lubie, faire la sourde oreille, nier la réalité des choses, être dans la lune, rêver, fantasmer, être déconnecté de la réalité, aller à l’aveuglette…

Les métiers possibles :

Facteur, livreur, marchand ambulant, VRP, itinérant, praticien à domicile, dresseur, éleveur, soigneur, forain, astronaute, scaphandrier…
Il est favorable de partir à l’aventure, folie, extravagance, irresponsabilité, fuite et brusquerie, errance et amoralité, épreuve, accident, illusion et sottise, il est favorable de faire son baluchon, génie, ETRE d’exception, grande disponibilité, énergie redoutable et rapidité d’intervention, passion soudaine, passage initiatique, illumination et découverte.

Observons la carte :

C’est sur  le chemin (Camino Del Corazon) d’un voyage ou projet, qu’avec le minimum nécessaire le Mat s’en va, pèlerin, voyageur, nomade, plein d’énergie et avec sûrement un rêve à réaliser, il ne tient peut-être pas  assez compte des risques de l’aventure que rappelle l’animal derrière lui… Le pousse-t-il ? Ou le retient-il ?

Le Bateleur - 22 Arcanes Majeurs du Tarot de MarseilleLe bateleur est celui qui débute, qui commence quelque chose dans sa vie sur un plan spirituel, symbolique ou réel : je suis un magicien, un homme habile, celui qui manipule les êtres et les situations… Je joue, je m’amuse, je découvre, je débute, le commencement, l’enfance, les potentialités créatrices, les énergies de vie, le savoir-faire, les illusions , l’éclectisme…

Il y a trois niveaux de lectures possibles :

  • l’enfance, l’immaturité, l’illusion, la candeur,
  • l’éclectisme, le savoir faire, les potentiels énergétiques
  • l’initiation, la préparation à la quête (de soi et de sens), la conscience du Soi

Ces qualités sont contenues dans cet Arcane.

Les interprétations traditionnelles : 

Le  commencement, le  magicien, l’escroc, le joueur, quelque chose est caché sous la table, il y a des outils sur la table, nouvelles études, nouvelles entreprises, renouveau professionnel, début d’une relation, jeune garçon ou jeune fille masculinisée, astuce, habileté, art de convaincre, talents multiples, on a tout ce qu’il faut pour agir, besoin d’aide, Animus du consultant, choix à faire, initié, spiritualisation de la matière.

Quelques mots clés :

Être un débutant, commencer quelque chose dans sa vie, être inexpérimenté, tâtonner, tester, expérimenter, faire preuve d’adresse, d’habilité, d’agilité, de précision, de dextérité, de savoir faire, d’un talent, douter, s’interroger, se remettre en question, remettre en cause ses compétences, il est défavorable de manipuler les événements, inadaptation ou turbulence, maladresse, dispersion, infantilisme, superficialité, personne influente, vitalité faible, mauvais départ, jeune personne arriviste ou incompétence, il est favorable de se mettre en case départ, number one, gaieté, bonne humeur, entrain, adresse, habileté, jeunesse, vivacité d’esprit, bonne santé, démarrage favorable, aide d’un jeune homme.

Observons l’Arcane :

Le Bateleur dispose du nécessaire sur sa table (il a des outils sur la table) mais il doit acquérir le savoir-faire pour mener à bien son projet, ce personnage prend parfois le rôle d’un individu qui cherche à séduire ou à manipuler, il fait illusion comme un magicien.
Avec le bateleur je conduis ma vie sur les places publiques, les métiers de communication, le travail sur la représentation, la séduction verbale et physique, il y a dans cette carte un REGAIN physiologique, une reprise en main, une amélioration et une confiance en soi, une attitude salutaire face aux contraintes physiques, détermination et stimulation, un nouvel équilibre est en marche, tête et visage, peau et nervosité, dyslexie, acné juvénile.
Lle bateleur c’est la présence et la figue de l’initié : il y a des outils sur la table, la coupe, le denier, le bâton et l’épée, le sexe, le cœur, l’argent, la pensée, la créativité, les émotions, les intuitions, la matérialité, l’analyse. Ce sont les outils que l’homme utilise dans son cheminement vers le Soi.

La papesse c’est la femme du pape ? Oui et non !

C’est l’Antique Déesse dévoilée : l’Isis de l’Ancienne Egypte !

La papesse c’est la lignée des femmes… De la grand-mère, de l’ancêtre,  à la petite-fille ou l’arrière petite-fille, c’est la transmission des dons, des talents et des tares, des handicaps aussi, c’est la « transmission trans-générationnelle », c’est le don de soi dans une certaine pédagogie, la papesse-maîtresse nous dis le savoir-faire et le savoir-être qui infusent en tout être vivant.

Cela cache quelque chose dans ce manteau bleu et rouge, elle est la mère qui phagocyte, la prêtresse qui détient les secrets, la femme qui ne jouit pas mais qui donne son amour de mère, la femme qui embrasse ou qui embrase le monde (Amma), accumulation, préparation, étude, virginité, écriture d’un livre, comptabilité, attente, constance, retraite, femme frigide, pardon, actrice apprenant son rôle, nonne, mère sévère, obstination, poids de la religion, isolement, frigidité, personne d’une grande qualité morale, éducation stricte, gestation, besoin de chaleur, idéal de pureté, solitude, silence, méditation, sagesse au féminin, figure charismatique, la Vierge Marie, divinité , la lecture des textes sacrés.

Observons la lame :

Un livre sur les genoux, la papesse étudie et cherche peut-être des réponses, ce personnage pur et parfois froid incarne une mentalité féminine exigeante généralement de haute stature spirituelle. Cette papesse est engoncée dans son manteau, elle se protège, elle protège son savoir et sa science.

La papesse : la mère, la tante, la grand-mère, une instructrice, un gourou au féminin, une professeure, une auteure, c’est la « Mère Maternante », j’enseigne, je transmet, je donne mais j’attends le centuple en retour quand je ne suis pas réalisée, je suis une Déité faite femme, déesse antique, j’ai un bon équilibre général, il y a une importance de l’alimentation sur mon métabolisme, je retiens, je stocke les graines et les émotions, résultats= fluctuation du poids et du système glandulaire, héritage maternel, vagin et utérus pour les infections et tumeurs, les non-dits de la maladie.

L’Impératrice est une médiatrice, une organisatrice, une créatrice, souvent une femme jeune. En tout cas l’Impératrice est pleinement consciente de son pouvoir et du commandement.

Elle tient un sceptre destiné à faire régner l’ordre, elle détient un pouvoir cependant elle n’en abuse pas,  ce sceptre se termine par une croix, symbole de spiritualité.

L’intelligence est exprimée chez elle par le blason ou l’écusson (l’héraldique qui signifie son animus). Elle est porteuse d’un projet ou d’un bébé, elle est protectrice également !

Tel un pentacle  il représente un oiseau  souverain, céleste et solaire à la fois, l’aigle allie la puissance et la force, la légende affirme qu’il est le seul à pouvoir regarder le soleil en face. Belle femme, fertilité, maîtresse, mère chaleureuse, séductrice, créativité, adolescence, fécondité, charme, coquetterie, femme d’affaires, prostituée, amante, artiste, production, beauté, abondance, attachement à l’adolescence, action créative irraisonnée qui ne sait pas où elle va, élan, nature fertile, ébullition, la pulsion vitale comme moteur de croissance…

Observons la carte :

Avec un sceptre de pouvoir ou de potentiel créatif, cette femme dispose de fortes facultés de séduction, à tout moment de la vie, l’enthousiasme de la jeunesse  peut se manifester  mais avec un risque d’irréalisme, elle a les cuisses ouvertes, elle est disponible, accueillante à la vérité du moment présent.

Je dirige, je commande, je sais ce que je veux, je sais ce que je vaux, je communique, je parle, je m’exprime, la parole est omniprésente, la maîtrise de soi par le libre arbitre, mais je ne suis pas toute seule mais je me soigne toute seule = arrogance et orgueil, cependant vitalité en hausse, un besoin irrésistible de casser la routine et les contraintes, maîtresse femme, nouvelles expériences thérapeutiques, intestins fragiles, angoisses et anxiétés,  somatisation psychique et physique.

L’empereur est un homme sage : il est assis sur un trône, le chiffre 4 nous parle de solidité, de stabilité, d’assise matérielle et émotionnelle. Cet homme de pouvoir est un homme qui s’assume et qui assimile également sa volonté de puissance.
Il est assis sur son blason donc selon Carl Gustav Jung, sur son anima comme un socle sur lequel il peut s’appuyer… Le 4 c’est le cube, le carré, sur lequel il prend appui comme une béquille évolutive, il s’aide et il aide les autres… Chef d’entreprise ou chef d’état il assume son rôle avec bienveillance et intelligence (Nelson Mandela, Gandhi). Homme de pouvoir, capacité de pacifier, de régner, de protéger, stabilité, solidité, équilibre financier, argent, administration, succès dans les affaires, allié financier, autorité, exercice de la loi, paix, époux stable, homme franc, sécurité, esprit rationnel, puissance, foyer, maison, père puissant ou dominateur, protecteur, questions liées à la puissance sexuelle, masculinité, virilité, patriarcat, tyrannie, dictateur, abus de pouvoir, enracinement dans la matière, respect des lois de l’univers, équilibre des énergies, DIEU le Père…

Observons l’arcane :

Assis de façon stable sur son trône et le regard tourné vers la gauche (vers le passé à moins qu’il ne soit désintéressé). Quelqu’un qui se satisfait de sa situation, tout semble réussir à cette personne, en tout cas matériellement, il un pouvoir temporel qu’il exerce avec un art consommé…

le Pape, Arcane 5, nous pouvons parler de quintessence ou de cinquième essence. Le Pape personnifie les religieux, les enseignants, les yogis, les médecins, les artistes, mais également la figure récurrente du sage, le rapport maître à disciple, élève à professeur ou père avec ses enfants, maître, enseignant, homme marié, homme spirituel, mariage, union, prêtre, guide spirituel, gourou, sincère ou faux, tartuffe, dogme religieux, union entre ciel et terre, montrer la voie, lien, maîtrise de soi, largeur de vue, émergence d’un nouvel idéal, tous les moyens de communication, intermédiaire, désir de communiquer, de communier, nouvelle communication, révélation des secrets, le père face à ses enfants, bénédiction, questionnement sur la foi et le dogme…

Observons la carte :

Cette importante figure paternelle  s’apprête à donner son consentement  ou à ouvrir une nouvelle voie à ses disciples, c’est un guide ou une autorité supérieure le plus souvent fiable et bienfaisante, le pape diffuse son savoir ou sa connaissance avec générosité…

L’Amoureux : l’amour et eux !

Effectivement non seulement il y a du monde (au moins 4 personnages) mais en plus il y a un choix à faire à la croisée des chemins…

Le choix peut être sentimental mais pas uniquement : choix de vie, choix de sens, choix d’être, choix de chemin, choix intérieur, choix extérieur… Cet arcane de l’Amoureux nous dir cela et plus encore…C’est la porte de l’apprentissage.

Tout à coup dans un ciel paisible surgit un séraphin (ou chérubin) nous pouvons parler d’éveil de conscience voici l’arcane de l’Amoureux voici la passion qui fait se lever le rideau de la vie, cette ouverture d’âme nous fait passer du « nous » pour se projeter dans le « je ».

Le jeu du je, la vie sociale, la friction avec l’autre, le contact, le lien, le liant de ce monde.

Un homme entre deux femmes ? Ou une femme entre deux hommes ?

Ou deux hommes ? Ou deux femmes ? S’agit-il de deux frères ou soeurs ?

Vie sociale, joie, aimer ce que l’on fait, faire ce que l’on aime, nouvelle union, choix à faire, plaisir, beauté, amitié, couple à trois, tomber amoureux, conflit émotionnel, séparation, dispute, terrain incestueux, la fratrie, idéal et réalité, premier pas dans la joie de vivre, amour conscient, amour inconditionnel, la voie de la beauté…

Observons la carte

Le jeu de mains des 3 protagonistes semble dire que la situation est bien compliquée, à moins qu’il ne s’agisse d’une seule personne dont les voix intérieures ne la plongent dans un dilemne insoluble, il s’agit de faire un choix dans sa vie…

Victoire, action dans le monde, entreprise menée à bien, voyage, dynamisme, amant, guerrier, messager, conquérant, prince, nain, pillard, action intense, succès médiatique, écran de télévision, de cinéma ou d’ordinateur, synthèse, tenir compte du pour et du contre, harmonie animus et anima, conduire ses énergies, l’esprit dans la matière, triomphe, conscience immortelle…

Observons la carte :

Tiré par ses deux chevaux, cet homme fonce vers sa réussite le sceptre à la main (attention à l’orgueil)… Mais les montures travaillent-elles réellement de concert et seront-elles là pour servir ce valeureux guerrier ?

Victoire, action dans le monde, entreprise menée à bien, voyage, dynamisme, amant, guerrier, messager, conquérant, prince, nain, pillard, action intense, succès médiatique, écran de télévision, de cinéma, ou d’ordinateur, synthèse, tenir compte du pour et du contre, harmonie animus et anima, conduire ses énergies, l’esprit dans la matière, triomphe, conscience immortelle…

Observons la carte

Tiré par ses deux chevaux, cet homme fonce vers sa réussite le sceptre à la main (attention à l’orgueil), mais les montures travaillent-elles réellement de concert et seront-elles là pour servir ce valeureux guerrier ?

Crise positive, guide, ermite, homme âgé, vieillesse, prudence, retraite, thérapeute, maître masculin, pélerinage, chasteté, alcoolisme, hiver, doute et dépassement, éclairer le passé, aller vers l’avenir sans savoir où l’on va, marcher à reculons, thérapie sur le passé, nostalgie, Saturne, vue éclairée sur le monde, sagesse, amour désintéressé, dévouement, altruisme, maître secret, vitesse lente…

Observons l’arcane

Ce solitaire s’en va à gauche, vers son passé et ses souvenirs, cela ne pourrait n’être qu’un acte de nostalgie ou d’auto-satisfaction mais il s’accompagne d’une lanterne apportant une nouvelle lumière sur les événements…

La Roue de Fortune, cycle de vie, roue du karma, roue du destin, cercle de la destinée !

Cette roue me dit la vérité du changement, la vérité de l’impermanence des choses, la vérité de l’interdépendance des événements sociaux, locaux et mondiaux !

Il ne faut pas se méprendre : c’est la Roue de Fortune, non la roue de la fortune, la roue qu’on nous montre ici était à l’époque du tarot un instrument de torture, on attachait le condamné sur une roue placée à l’horizontale et le bourreau lui brisait les 4 membres à coup de barres de fer.

Au stade de cette Roue de Fortune (destinée) cela se traduit par une crise profonde, une explosion de la cuirasse psychique, une dépression nerveuse, la personnalité est broyée.

Le comportement et les attitudes ainsi que les perceptions doivent maintenant se REAJUSTER pour être efficaces dans le monde social, il faut à tout prix s’en sortir. Le principe conscient de cette roue de vie qui tourne sans cesse de cette impermanence qui scelle tous nos actes sur cette terre.

Observons la carte

Tout n’est qu’une suite d’événements qui se succèdent et modifient l’existence, la vie des 3 créatures en est toute bouleversée et il pourrait même leur arriver d’intervertir  leurs rôles : les uns montent les autres descendent, flux et reflux de la vie…

Voici la Force ! La carapace psychique a explosé, l’âtre de l’être, avec cette gueule ouverte du lion, l’être renouvelé sort de la dépression avec une rage de vivre et de réussir avec de nouvelles potentialités à l’acte, passage à l’acte, à présent l’âtre de l’être ne rejette plus ses responsabilités sur le monde extérieur, il s’assume dans sa totalité !
L’enjeu de la Force, c’est de réussir par le travail, l’aspect social et professionnel afin de se construire, trouver sa place… Sa juste place, s’il n’y a pas de capacité matérielle, il n’y en a pas de spirituelle…

Les interprétations traditionnelles

Puissance créative, courage, noblesse de coeur, nouveau départ, début d’activité, apport d’énergie nouvelle, force de persuasion, force de conviction, instinct, utérus et vagin, animalité, colère rentrée, héroïsme, courage, auto-discipline, relation esprit et instinct, appel de la sexualité, masturbation, désirs,  refoulement, orgasme, tantra…

Observons cette lame

Le potentiel d’une puissance mentale ou physique est prête à se manifester, on ne la soupçonne peut-être pas sous une forme inhabituelle (une femme terrasse un lion) mais cette force créative doit surgir, c’est peut-être l’expression  d’une colère rentrée qui a besoin de s’exprimer…

Observons la carte

Le pendu à cesser d’agir, comme pour méditer ou prendre le temps avant une action, il s’agit d’une situation de blocage, de sacrifice, de lâcher-prise ou d’autopunition, liée à un événement auquel on ne parvient pas à faire face autrement…

Guérison, santé, protection, équilibre dynamique, échanges, réconciliation et pardon, circulation des fluides (sang, eau, sperme), flux des énergies, vases communicants, passage d’une frontière, voyages, rêves prémonitoires, harmonie, humeur égale et paisible, mélanger, pondérer, «mettre de l’eau dans son vin», équilibre des forces vitales, angélisme (l’ange n’a pas de sexe), tendance excessive à la modération, avarice, communication avec soi-même, messager de la grâce, archange GABRIEL, guérison spirituelle, l’ange gardien, évoque un défunt, transmigration des âmes, réincarnation…

Pour simplifier, disons que la zone inférieure du corps est le siège des pulsions biologiques ; la zone supérieure, est celle de l’esprit. Entre les deux règne l’affectif dans la zone du cœur. La montée d’énergie va relier toutes ces régions et les faire jouer ensemble.

Regardez ce Diable bisexué : il est prêt à décoller et à quitter son piédestal. Il a deux seins comme une femme, mais aussi des organes génitaux d’homme : tout indique la vigueur de l’énergie sexuelle, le nom de cet arcane ne doit pas nous tromper, l’aspect négatif du Diable n’existe pas ici.

N’oublions pas que LUCIFER signifie porteur de lumière et qu’au front  la couleur verte rappelle l’émeraude qu’il perdit dans sa chute et dans laquelle fut taillé le Graal, sa coiffure ornée d’antennes montre qu’il est relié aux mondes spirituels (paganisme avec la divinité Cernunos) et les deux petits satyres  qui tiennent les mains cachées derrière leur dos ? LE DIABLE les garde retenus par la gorge, les pulsions sont attachées, canalisées dans cette montée d’énergie.

On ne mélange plus le désir du sexe et l’élan du Coeur : la problématique de l’amoureux est enfin une voie de solution qui vit dans l’énergie du Diable vit dans la conscience de l’instant. Il a une capacité inhabituelle à construire : tout semble se faire tout seul. L’être sort de la conscience analytique et rationnelle pour aborder aux rivages de la magie ordinaire. Le surnaturel affleure dans le quotidien. Les synchronicités se multiplient comme autant de clins d’Oeil.

La porte de la maîtrise où l’être vit une expérience unificatrice fondamentale. Après avoir patiemment nettoyé les circuits, centre après centre (chakras et Nadis), l’énergie monte d’un coup et sort par la fontanelle (Kundalini) au sommet du crâne. Le corps est brusquement enflammé jusque dans les moindres cellules.

La conscience, toute entière embrassée, libération, ouverture, débouché, rupture, déménagement, coup de foudre, secret révélé, explosion de joie, prospérité, décor de théâtre, éjaculation (parfois précoce), destruction, divorce, dispute, castration, explosion d’énergie sexuelle, danse, le corps qui exulte, temple de la divinité, grand éclat d’énergie, révélation, assomption, éclatement des limites…

Succès, chance, vérité, générosité, action altruiste, mener de front deux actions ou deux relations, trouver sa place, vedette, star, femme féconde, allaiter, femme enceinte, blessure au genou, humilité, amante idéale, don ou gaspillage selon la direction vers laquelle l’étoile verse ses jarres, nostalgie (si elle regarde vers le passé), purification du monde, écologie, source, irrigation, réception de l’énergie cosmique, sacralisation d’un lieu, harmonie avec les forces de la nature, paradis, éden, verseau, chamane, jolie sorcière…

Intuition, nuit, rêveries, superstitions, poésie, divination, imagination, inconscient profond, sensualité, vérité cachée (à découvrir), folie, solitude, terreur nocturne, gestation, demande sans limites, vampire d’énergie, personnes toxiques, enfant en quête de l’amour maternel, amour fusionnel, dépression, secret, traversée de la mer, océan, réceptivité, vie obscure de la matière, idéal que l’on cherche  à atteindre, féminité, anima, archétype maternel, cosmos, les déesses antiques…

Observons cet arcane

Ces deux chiens aboient-ils  à l’unisson  ou se disputent-ils une lune qu’ils aimeraient atteindre et décrocher ? Symbole féminin, l’astre nocturne renvoie au monde de la mère, à l’intuition, aux mystères, et à l’intimité et bien sûr à une certaine clairvoyance.

La Lune comme le 18 est donc la parfaite représentation de la création. Elle représente le principe féminin, la femme, la famille. Elle est passive, réceptive, féconde, elle symbolise la nuit, l’humidité, le subconscient, l’imaginaire fertile.

C’est aussi la porte du ciel et de l’enfer.

Elle peut également indiquer le  mensonge, un cambriolage, des illusions, c’est aussi la foule, l’inspiration, l’intuition, la médiumnité, la voyance mais encore la navigation, les voyages sur l’eau.

La zone lunaire de l’individu est celle de nos pulsions instinctives et souvent cachées.

Le Soleil est un foyer d’énergie offrant généreusement sa force vitale.
Il dispense confiance en soi et charisme, son autorité protectrice et quelque peu dominatrice rassure son entourage, cette lame décrit une personne autonome et volontaire dans l’éclat de sa maturité.

Au premier plan, nous voyons deux enfants presque nus comme deux âmes jumelles. Ils sont unis dans un geste d’affection, ils sourient, confiants dans leur avenir et celui de leur relation (amicale ou amoureuse). Ils se tiennent devant un muret qui protège sans enfermer et incarne aussi une réalisation tangible…
Cet arcane majeur parle aussi de relation d’aide, de fraternité, d’amitié, d’affection, de tendresse réciproque. Cette carte lumineuse glorifie l’amour et la noblesse de coeur, les sentiments sont sincères et s’expriment au grand jour.

La somme théosophique de dix -neuf (1+9=10 soit 1+0) donne un ce retour à l’unité, renforce l’expression de la volonté
et le sens du commandement (la fougue du Bateleur arcane 1 s’associe à la profondeur de l’Hermite 9).

Mots clés

Positif : succès, charisme, confiance en soi, optimisme, volonté, objectivité, maturité, accomplissement,
chaleur, générosité, créativité, or, luxe, amour, mariage, loyauté, noblesse, couple…

Négatif : aveuglement, orgueil, vanité, suffisance, toc, bluff, ostentation, cabotinage, colère, despotisme, susceptibilité, égocentrisme, narcissisme…

Histoire

Pour la mythologie grecque Apollon est le dieu de la chaleur solaire d’une beauté sans égale, il préside à l’harmonie en toutes choses, par le lien direct qu’il établit entre les humains et les dieux, il favorise la divination et l’inspiration créatrice. Entouré des neufs muses, Apollon règne sur la musique, la poésie
et tous les Arts. Son image d’équilibre et de sagesse en fait un représentant de l’idéal grec (la beauté des corps). On lui attribue aussi un important pouvoir de guérison (les 2 personnages qui se donnent du soin : un sur la nuque et un sur le plexus).

Un ange joue de la trompette, un personnage nu sort d’une fosse : cet arcane évoque immédiatement le Jugement Dernier, la résurrection, la transformation ultime, l’être peut maintenant échapper à la mort, à cette phase, il découvre un autre niveau d’intégration de l’énergie, un autre niveau de conscience.

Le personnage de dos est à moitié homme, à moitié femme, au niveau cellulaire, une fusion inexplicable et tant attendue se produit enfin, la fusion du masculin et du féminin, cette fusion  impossible au stade de l’Amoureux  est maintenant possible : elle est ACCOMPLIE.

Rappelez vous le ciel de l’Amoureux : l’angelot lançait une flèche qui divisait le personnage, ici, l’ange lance un son qui réunifie totalement l’être, il est enfin complet, androgyne, alors l’être devient capable d’aimer en même temps comme une femme et comme un homme.

L’arcane 20 le Jugement : cet arcane est riche d’informations dans sa totalité il représente le bilan d’une vie, le jugement de soi, l’élévation de l’esprit, le changement après mûres réflexions, le choix vers un nouveau départ, une nouvelle situation, un nouvel amour.

Tout est positif, tout est constructif , la sélection des actes du passé a été faite et des forces nouvelles s’installent, la prise de conscience très révélatrice permet de se diriger vers un renouveau total. Le Jugement indique un nouvel état d’esprit, la sagesse au sein de ce qui a été  construit.

Observons cette carte

Fin de cycle, le Jugement invite à tourner la dernière page d’un livre pour en ouvrir un nouveau, cet acte physique peut parfois se produire dans le monde intérieur, annonce, bonne nouvelle, révélation, il s’agit d’accoucher de quelque chose ou de quelqu’un.

Le Jugement est la fin des épreuves, la renaissance, la fraternité, la récompense, la célébrité. C’est un arcane de rénovation, il indique le terme d’une maladie, d’un litige, d’une mauvaise période, c’est la réhabilitation, la réconciliation, il représente la communication, les nouvelles, le courrier, un coup de fil, il annonce les paroles bénéfiques, la divination, la propagande, le jugement équitable des pairs, le triomphe sur une épreuve, la résurrection cyclique et annuelle donc le printemps, l’éveil de la nature.

Mal aspecté, il peut mettre l’accent sur les bavardages, des maladresses qui pourraient être évitées, du bruit, un tapage étourdissant, une surexcitation  excessive, l’ivresse, un manque de pondération, un châtiment. Il annonce toujours un rétablissement de la santé, la guérison.

Le néophyte du Jugement a trouvé les deux mondes qu’il cherchait sans pouvoir les atteindre ; il a compris ce que cachait la Papesse et, ayant enfin soulevé son voile, il a enfin trouvé la connaissance.

C’est la porte de la sagesse, avec cet arcane se déclenche quelque chose de plus vaste, l’action est totale, immédiate et efficace, l’être le sait mais ne s’en attribue pas le mérite, il est relié en direct avec le monde qui l’entoure, ce savoir distancié lui permet de ne pas perturber l’action, de plus en plus, le monde reconnait ce que l’être est devenu, ce qu’est l’anima mundi, c’est à dire l’âme du monde.

Quelques mots clés

Entreprise, groupe, classe sociale, connaitre le monde, découvrir le monde, voir du monde, voyager à travers le monde, réseaux sociaux, hautes sphères, être entouré, soutenu, ne pas être seul, prendre sa place, réunion, manifestation, clans, clubs gangs, bandes, sectes, être l’élément d’une chaîne, machine bien huilée, multinationale s’y sentir à l’étroit ou prisonnier, se faire voir, se montrer, s’exhiber, être fièr.e de son corps, belle potiche, belle mais creuse, sois belle et tais toi, réputation, renommée, réussite.

Le Monde c’est l’accomplissement total, puisque entouré de 4 énergies : 4 totems chamaniques, 4 évangiles, 4 points cardinaux, 4 éléments. La connaissance de soi est lucide, équilibrée, juste, c’est aussi la plénitude puisque toutes les  craintes ont été dépassées. L’honnêteté, la douceur, la tolérance, la tendresse, le respect, l’amour des autres, de la vie, les conseils sont donnés avec beaucoup de justesse sans êtres soumis à une quelconque influence.

La personne est glorifiée, magnifiée dans son être profond, il s’agit d’un accomplissement autant spirituel que matériel, le Monde ARCANE 21, nous dit de s’ouvrir au Monde justement, de laisser les préjugés au vestiaire de l’oubli, d’abandonner aux oubliettes de l’histoire, cet égo, ce petit égo qui réclame son dû.

Observons cette lame du tarot

Dansant dans une couronne de feuilles de lauriers, une femme atteint son épanouissement : matériel (boeuf), sentimental (ange), spirituel (aigle) et créatif-sexuel (lion), c’est comme une sorte d’orgasme cosmique, cette idéalisation renvoit à la plénitude entre l’âme et le corps.

Le Monde est l’arcane le plus prestigieux du tarot, à la fois son résumé et son aboutissement. Au 16iéme siècle, Nostradamus qui n’ignorait rien du langage des nombres ni de la signification des arcanes majeurs du tarot, avait dessiné sur un mur de sa chambre cette lame qui représente le cosmos d’où il prétendait tirer sa connaissance astrologique divinatoire.

Le Monde est rarement un mauvais présage ; même mal entouré, il encourage à ne pas désespérer, à garder la foi en la régénération perpétuelle qui fait succéder le soleil à la pluie, le bonheur au malheur.

Le Monde est donc l’accomplissement, la parfaite conscience, la paix totale, le cosmos, l’élévation suprême, sur un plan matériel il indique la réussite, le couronnement d’une œuvre, un voyage aérien, il correspond à la fortune majeure des géomanciens par rapport à la fortune mineure de la Roue de Fortune.

C’est l’apothéose, l’achèvement, le couronnement.